LE site qui parle de l'ESE Foot Saint-Jory !

Le p'tit résumé !
Une fois de plus, le groupe se déplaçant à Bagatelle pour le match de coupe du Distrik a été remanié en raison de l'accumulation d'absences.
Mais ce dernier était quand même armé pour ramener la qualification de ce déplacement piegeux.
Dès l'entame du match, les toulousains se faisaient pressant et, à la 5ème minute sur un pied haut de Prugnières sur la tête d'un attaquant adverse, un penalty était sifflé en faveur des locaux par l'homme en noir.
Fusier, très en forme ce samedi après-midi, s'allongea de tout son long pour sortir le coup de pied et gardait ainsi sa cage inviolée.
Effet immédiat pour les saint-joryens qui réagissaient en monopolisant le ballon et en se créeant quelques opportunités intéressantes par Rossignon, Saint-Germain ou Meconté.
A la 12eme minute, sur un déboulé côté gauche, Rossignon prenait de vitesse son ombre du jour et s'offrait un face à face avec le portier adverse qu'il crucifia d'un tir croisé. 0 à 1.
Jusqu'à la pause, les équipes se rendaient coup pour coup, et sans un Fusier des grand jours, les locaux auraient pu revenir plusieurs fois au score. Mais il en sera de même pour les hommes de Mouret qui mettaient aussi en défaut les bleus et marines. La preuve avec ce but refusé à Saint-Germain pour une raison encore assez floue !!

Le score sera donc de (0-1) pour les Rougébleus au bout des 45 premières minutes.

Le second acte sera plus poussif et plus décousu dans le jeu avec beaucoup d'approximations dans les transmissions, de nombreuses maladresses sur les prises de balles qui ne permettaient pas aux coéquipiers de Bougel de se mettre à l'abri.
Malgré les diverses tentatives de Rossignon, Despons, Remonato, Bougel ou Combettes le score restera inchangé jusqu'à la 84 ème minute, moment choisit par Prugnieres, impeccable jusqu'a là, pour effectuer une grossière erreur défensive et qui permettait à l'attaquant adverse d'ajuster un Fusier pourtant impérial jusque là. 1 à 1.
Mais ce but n'a pas abbatu les Rougébleus. Ils se ruaient alors vers l'avant ce qui permettait à G. Birabet d'obtenir un coup franc excentré. Nous sommes dans les arrêts de jeu. Bougel est à la baguette et il dépose la gonfle sur la tête de Le Lay qui permet aux visiteurs de reprendre l'avantage avec ce coup de casque sous la barre. 1 a 2 !
Quelques secondes après, l'arbitre siffle le coup de sifflet final.

Victoire compliquée mais victoire quand même.

L'avis de Coach Mouret :
"Évidemment que la victoire à Bagatelle me satisfait car il n'est jamais facile de gagner là-bas quelque soit le niveau des adversaires, dont je souligne l'accueil très agréable.
Elle me satisfait surtout dans la réaction d'après but car on a pas douté et on s'est remis en marche de suite. Ça, ça m'a plu.
L'état d'esprit est à féliciter aussi. On est resté concerné pendant 95 minutes. Ça aussi ça me plait. J'ai aussi vu quelques belles séquences de jeu en une-deux touches de balle mais malheureusement stériles. Mais les intentions sont là donc ça viendra sur la longévité de tout un match à force de répétition et de travail.
Par contre, j'ai noté trop de maladresses et d'erreurs techniques. A ce moment de la saison, ça me dérange car la période de préparation est terminée. On ne peut pas dire "je suis pas en condition ou en déficit foncier". Là, ça demeure un manque d'application et de concentration.
Bref, si on veut produire du jeu, il faut réaliser des gestes plus simples et plus rapides avec des prises d'infos plus rapides également.
Je ne me contenterai pas que de la victoire. Alors oui certains vont me dire,
"coach l'essentiel c'est de gagner non ?". Je réponds à ces gars : "Oui mais non !!!"
Si on veut mettre en défaut un maximum d'équipes, on ne peut pas se contenter de banderilles plantées grâce à des errements défensifs adverses. On se doit de les dé-se-qui-li-brer !!! On ne le fait pas a l'heure actuelle.
Mais un tour de plus c'est bien pour tout le groupe. Bravo à tous. "


La moyenne d'âge :
26,07 ans !