LE site qui parle de l'ESE Foot Saint-Jory !

Le p'tit résumé !
Après la petit gifle reçue lors du 2e tour de la Coupe de France (défaite 2-5), l'heure de la revanche avait sonné pour les saint-joryens qui retrouvaient donc les Mahorais pour ce 1er tour de Coupe du Midi.
Malgré la délocalisation du match sur le terrain synthétique de Lespinasse, malgré un groupe qui connaissait 6 changements par rapport au match précédent, les Rougébleus possédaient les armes pour obtenir cette qualification et faire tomber une équipe qui prend des allures de bête noire pour l'ESE.
Que nenni ! Bien que prévenu de la vitesse des attaquants adverses, les saint-joryens démarrent la partie un poil dans les nuages et sont mis en danger très rapidement. Après une première banderille, les visiteurs trouvent l'ouverture dés la 8ème minute de jeu sur une incursion adverse pleine de vélocité (0-1, 8e))
Les saint-joryens s'étirent, s'éloignent les uns des autres et les espaces ainsi offerts sont un régal pour les visiteurs. Heureusement, peu à peu, les locaux retrouvent un peu plus de consistance. Ils parviennent à mieux se trouver et à toucher plus régulièrement un Max Pavageau en organisateur du jeu.
De belles séquences construites s'enchainent et c'est alors que Jordan Birabet sort de sa boite pour égaliser d'une espèce de volée un peu de l'extérieur du pied mais pas complétement quand même mais qui suffit au bonheur des Rougébleus (1-1, 21e)
Toujours un peu plus maître du ballon, les saint-joryens se dirigent tranquillement vers la pause quand ils retombent dans leurs travers. Sur un coup-franc côté droit de la défense saint-joryenne, le ballon est envoyé dans l'axe mais aucun Rougébleus n'est à la réception. Sur une touche, le n°10 visiteur renvoie plein axe à 25 mètres des buts sur son attaquant de pointe qui prend le dessus sur la défense saint-joryenne et ça fait ficelle (1-2, 40e).
Puis, quelques minutes plus tard, toujours le n°10 visiteur hérite du ballon aux 25m dans le camp saint-joryen et tente une frappe lointaine qui surprend Intini, le portier de dépannage des Rougébleus qui n'a pas grand chose à se reprocher (1-3, 45e).
La pause est sifflée sur ce score, et les Rougébleus rentrent aux vestiaires la queue entre les jambes...

A la reprise, les locaux paraissent remotivés pour ne pas sombrer une fois de plus contre cette équipe qui lui pose bien des soucis dans le jeu. Mais tandis qu'on espère un but rapide côté Rougébleu pour entretenir l'espoir, ce sont une nouvelle fois les visiteurs qui viennent assèner le premier coup de poignard en se mettant à l'abri avec un 4e but toujours sur le même schéma à base de vitesse et jeu dans la profondeur (1-4, 60e).
Dés lors, la suite du match sera délicate pour St-Jory qui sera tout à la fois un brin découragé mais conscient que la partie ne peut s'achever ainsi. En face, on calme le jeu même si le moindre contre est sujet à grosse panique dans l'arrière garde locale.
Puis, sur un léger contact entre Lancien et le gardien mahorais, ce dernier s'emporte inexplicablement et menace l'attaquant saint-joryen. Lancien ne réplique pas mais Môssieur l'arbitre brandit un carton rouge pour chacun !
Décision plutôt sévère pour St-Jory et son attaquant qui n'a même pas esquissé un geste pour repousser son assaillant...
Quoiqu'il en soit, c'est avec un gardien improvisé que les visiteurs achèveront la partie ce dont saura profiter Maxime Pavageau qui réduira le score d'un coup franc lointain mais pleine lunette (2-4, 75e).
Malgré d'ultimes tentatives infructueuses côté Rougébleus et quelques frayeurs sur le but d'Intini, St-Jory s'incline encore contre les Mahorais et peut se rendre compte du boulot qui lui reste à accomplir pour redresser la barre...

L'avis des coaches :
"On savait à quoi s'attendre contre cette équipe qui va vite devant mais ça ne nous a pas empêché de nous faire avoir d'entrée. On a ensuite eu un petit sursaut d'orgueil avec une bonne séquence qui nous a permis de revenir au score mais on est retombé dans nos travers juste avant la pause.
Dans l'ensemble, on a plutôt eu la possession du ballon mais nous n'avons pas su comment l'utiliser pour mettre en danger la défense adverse. Ces difficultés offensives sont récurrentes depuis le début de saison alors que paradoxalement, il y avait la place pour faire mieux malgré un groupe encore une fois remanié. Il reste pas mal de travail à accomplir pour retrouver la cohésion et le rythme de la saison dernière."


La moyenne d'âge :
28,28 ans !