LE site qui parle de l'ESE Foot Saint-Jory !

Le p'tit résumé !
Avec un groupe remanié, les saint-joryens se devaient de réagir à l'occasion de ce court déplacement à Beauzelle. La défaite de la semaine dernière a laissé un gout amer dans la bouche à coach Mouret !
Le discours d'avant match fut donc plutôt ciblé sur le manque de cohésion et l'état d'esprit défaillant de la semaine dernière que sur la prestation en elle même.
Au coup d'envoi, les Rougébleus entrèrent donc avec sérieux dans le match affichant une solidarité de tous les instants face à un adversaire dotée d'une belle qualité offensive. Peu à peu, les coéquipiers de Jordan Birabet, capitaine du jour, faisaient même mieux que jeu égal en se procurant quelques situations dangereuses par Combettes et Rossignon.
C'est alors qu'à la 13ème minute, sur une mésentente de la défense beauzelloise, Combettes récupéra le ballon et poussa le cuir au fond des filets pour récompenser tout un groupe à l'état d'esprit irréprochable depuis le début de partie (0-1).
Les troupes de Mouret continuaient à accentuer leur pression mais se retrouvaient quelquefois pris en contre par les locaux. Et sur un de ces derniers, l'attaquant des verts prenait de vitesse tout l'arrière garde saint-joryenne, se présentait seul face à Charbonneau, évitait ce dernier d'un crochet extérieur et armait sa frappe pour égaliser. ça, c'est ce qu'il pensait. Mais c'était sans compter sur la hargne de Despons qui revenait de nulle part et qui, grâce à un hippopotacle prodigieux, repoussait le ballon pour permettre aux siens de rester devant au tableau d'affichage !

Jusqu'à la pause, les visiteurs respectaient leur plan de marche en faisant preuve de beaucoup de solidarité dans les efforts, de cohésion et de sérieux dans le placement tandis que les locaux s'enfermaient dans des débats philosophiques de haute volée envers les décisions de l'arbitre.
C'est donc sur ce score que la pause fut sifflée.

Au retour des vestiaires, les saints-joryens connaissaient quelques difficultés à rééditer la même performance que lors du premier acte. Les locaux haussèrent le rythme et se créèrent plusieurs situations chaudes.
Et, à la 58e minute, sur un coup de pied arrêté, Charbonneau sortait pour repousser le ballon aérien. Mais dans sa sortie, il fut légèremment touché par un adversaire et ne pouvait donc pas maîtriser totalement la balle qui glissait derrière lui, pile poil dans les pieds de l'attaquant adverse. Ce dernier n'avait plus qu' finaliser pour égaliser (1-1).
Mais les Rougébleus, portés un état d'esprit combatif comme on aime les voir, y croyaient jusqu'au bout ! Clément Annes eut une belle occase de pousser la gonfle au fond des buts adverses mais son coup de tête fut foiré. Et sur un dernier rush de Dylan Saint-Germain, véritable poison samedi soir, une balle de match fut offerte aux visiteurs avec un penalty sifflé pour une faute sur le jeune attaquant saint-joryen. Benoit Le Lay, rentré en jeu plus tôt, se présentait face au portier adverse pour convertir la balle de match. Mais en gars prévenant qu'il est, afin d'éviter toute enflammade à ses coéquipiers et afin d'éviter de reprendre confiance trop vite, Ben préféra tirer à côté des buts pour préserver le score de parité !
Il était trop tôt pour gagner, le mieux sera de le faire à domicile contre Castelnau II dans deux semaines...

L'avis du Coach Mouret :
"Malgré un groupe remanié, je savais au plus profond de moi que les gars allaient réagir. C'est pour cela que j'ai accentué le discours d'avant match sur l'importance de la cohésion, de la solidarité, du comportement de tout le groupe. On a des valeurs ou pas à St-Jory bordel !
C'est cela qui m'a le plus dérangé la semaine dernière. Ce manque de cohésion m'a frappé. A Beauzelle, si nous rééditions ce genre de performance, nous allions droit dans le mur.
Mais là je tiens à féliciter les 14 bonhommes de samedi soir car ils ont tous mouillés le maillot et travaillés pour le collègue. Ça faisait plaisir à voir.
En face, les attaquants étaient de qualité et nous ont mis en difficulté quelquefois. Mais avec des efforts énormes nous avons réussi à faire le dos rond pendant nos temps faibles. Notamment au milieu de la seconde mi-temps.
C'est évidemment rageant de ne pas prendre les trois points avec ce penalty manqué à la dernière minute. Mais avec le recul le match nul est logique.
Maintenant nous devons continuer à bosser car les semaines qui arrivent vont être compliquées avec des adversaires comme les Mahorais
(en coupe d'Occitanie), Castelnau et les Tropik.
Je compte évidemment sur un investissement important pour franchir palier par palier la route qui va nous mener vers plus de certitudes."


La moyenne d'âge :
26,93 ans !