LE site qui parle de l'ESE Foot Saint-Jory !

Le p'tit résumé !
Comme la saison passée, le derby contre Castelnau II arrive dés la 3e journée de championnat. Et pour ce RDV déjà quasiment décisif pour les saint-joryens, qui se retrouvent derniers au classement après les résultats de la veille, la météo a pris ses plus sombres atours avec du froid, du vent, de la grisaille et de.... la pluie !
Oui, bordel de merde, la pluie nous fait le privilège de faire son apparition en ce si important dimanche pour les Rougébleus alors que ça fait trois plombes qu'il n'était pas tombé une goutte !
C'est sur, c'est un signe, le match ne pouvait échapper aux locaux.
...
Bon, évidemment, il fallait bien compter sur un peu plus que la pluie pour que les Rougébleus obtiennent enfin leur premier succès de la saison et c'est donc plutôt autour d'un discours fédérateur et une prise de conscience collective de la part des joueurs que St-Jory allait parvenir à ses fins !
Exit la recherche du beau jeu, exit la conservation, exit la recherche de la possession, place à l'envie, la solidarité, la cohésion et l'envie de se battre les uns pour les autres pour ce match important. Car en face, ça déconne pas, Castelnau II est promu comme St-Jory mais a mieux démarré avec déjà un nul et une victoire il faut donc se bouger le fion à St-Jory pour ne pas s'empêtrer dans une saison galère.

D'entrée de jeu, les locaux posent leur empreinte sur le match en donnant le rythme du jeu, en se montrant vaillants dans les duels et en essayant de se projeter rapidement vers l'avant. Certes, dans la circulation, c'est plutôt chaotique et imprécis mais psychologiquement les Rougébleus ont l'ascendant. Toutefois, malgré quelques imprécises tentatives lointaines et quelques approches immanquablement avortées par des transmissions approximatives et des ballons qui fusent, les Rougébleus éprouvent les pires difficultés à mettre en danger le portier des visiteurs.
Du côté de ces derniers, ce n'est guère mieux puisqu'en dépit d'une meilleure maitrise au fil des minutes, ils ne parviennt pas non plus à solliciter plus que de raison un Charbonneau assez serein.
Toutefois, on sent que sur chaque coup de pied arrêtés, les saint-joryens sont en difficultés et peuvent céder sur le moindre ballon qui traînerait un peu trop dans la surface.
Mais c'est tout tranquillement que les deux formations se dirigent ainsi vers la pause, en s'annihilant cordialement au milieu de terrain et en ne parvenant pas à créer du jeu ou des décalages sur ce terrain rendu fusant et glissant par la pluie. C'est qu'après toutes ces semaines de chaleur, on a plus l'habitude de jouer par cette météo humide !

A la reprise, les saint-joryens tentent d'imprimer un rythme plus élevé à ce match en essayant de se projeter un peu plus rapidement vers l'avant. C'est toujours la bataille au milieu du terrain et le ballon a du mal à ressortir proprement. Mais on sent les locaux gonflés à bloc et au fil des minutes, on devine que la victoire ne pourra leur échapper.
C'est ainsi qu'au terme d'une action qui se déroule sur le flan gauche des Rougébleus, Machado Azevedo termine l'action par une frappe. Celle-ci sera bien repoussée par le gardien estretefontains, mais c'était sans compter sur Tibéry Fedou qui avait bien suivi et qui pouvait ainsi débloquer le tableau d'affichage en faveur des siens (1-0, 65e).
Ouf ! St-Jory a fait le plus dur mais il reste encore du temps et pas question de se faire rejoindre comme ce fut le cas à Beauzelle II il y a deux semaines.
Heureusement, en face, la percussion offensive n'est pas aussi importante et on se contente de coups de pied arrêtés pour mettre en danger la défense saint-joryenne. Et il est vrai que depuis le debut de la saison, les Rougébleus se montrent très fébriles sur ces phases de jeu et à plusieurs occasions, une goutte d'inquiétude perla sur le front de Coach Mouret tant le ballon fut dégagé avec difficulté.
Et le pire est que les locaux auraient pu de mettre à l'abri au score sur deux ou trois occasions franches, mais ni Nuno Machado Azevedon, ni Ludo Combettes se surent convertir leur face à face en but de la délivrance.
Il faudra donc attendre le coup de sifflet final de l'arbitre (qui, au passage, aura été très bon !) pour que tout un peuple Rougébleu soit délivré et puisse aller hurler son fameux cri de la victoire !
Car cette victoire fait du bien aux têtes, au moral et au classement, en espérant qu'elle permette de poursuivre cette petite série d'invincibilité.

L'avis du Coach Mouret :
"Les consignes étaient claires : retrouver une unité qui a fait notre force ces dernières années. Rien de tel qu'un derby pour remettre le bleu de chauffe. Ce fut dans l'ensemble chose faite.
Sur ce match nous n'avons pas été mis beaucoup en défaut. Nous avons été solides dans le domaine défensif. Ça c'est une bonne chose. Nous avons mis de l'intensité dans pas mal de duels mais avons quand même eu un temps faible au cours de la première mi temps.
Autre chose positive, la patience dont a fait preuve le groupe. A zéro partout, les gars ont continué à être solidaires et à gagner duels après duels pour finalement se créer quelques occasions que nous aurions dû concrétiser en plus grand nombre. Un but seulement suffit à mon bonheur ce soir.
Le groupe doit trouver un équilibre afin d'être plus performant dans le jeu également. C'est un point, le jeu, dont je ne suis pas satisfait mais bon l'essentiel est bien le résultat. Emmagasiner de la confiance en glanant une victoire était une priorité.
C'est chose faite. Bravo les gars. "


La moyenne d'âge :
27,93 ans !