LE site qui parle de l'ESE Foot Saint-Jory !

L'équipe Réserve

Après une difficile saison 2016-2017 terminée par un ultime forfait lors du dernier match, la réserve de l'ESE repart pour de nouvelles aventures en 2e Division de Distrik.
Philippe Duhar ayant pris du galons en étant monté aux côtés de Patrick Mouret en équipe fanion, un nouveau staff composé de Kévin Lemonon, Jonathan Tolba et Frédéric Hérail tentera d'insuffler une nouvelle dynamique à un groupe remodelé et agrémenté de nouvelles recrues.


   LES RéSULTATS

J1 J2 J3 J4 J5 J6 J7 J8 J9 J10 J11 J12 J13 J14 J15 J16 J17 J18 J19 J20 J21 J22


   LE CLASSEMENT EN RELIEF




Les adversaires

Avec finalement douze clubs dans la poule (il n'y en avait que onze lors de la première mouture des poules), notre bien aimé Distrik nous propose avant tout une petite exploration de la zone nord ouest du département. Si quelques nouveaux écussons seront à découvrir, on aurait bien aimé en éviter d'autres qui, à la longue, deviennent un peu trop redondants... Un signe que la répartition géographique des poules, si elle peut se justifier économiquement parlant, elle nous ôte tout de même une part d'aventure !
Mais ne faisons pas la fine bouche car cela nous permet au moins de limiter les déplacements citadins au profit de voyages beaucoup plus buccoliques !

Du Déjà-Vu !

Merville II
Pas de jaloux chez les seniors de l'ESE ! L'équipe fanion a Merville dans sa poule, la réserve aura également Merville dans sa poule, comme ça, tout le monde il est content ! C'est pas qu'on aime pas aller à Merville, mais à la longue, cela devient un peu lassant...surtout que c'est pas la première fois que les deux réserves se retrouvent dans la même poule. En 2010-2011, en 2012-2013, en 2017-2018.... finalement, les poules par (à peu prés) répartition géographique, ça fait perdre son charme au foot de Distrik...

Cornebarrieu II
Après Merville II, voilà le presque voisin Cornebarrieu II ! Là aussi, la routine commence à se faire sentir puisque ce club et son équipe fanion, on les a déjà vu la saison dernière avec l'équipe une saint-joryenne. Une équipe fanion cornebarriline que la réserve de l'ESE s'était déjà fadé en 2012-2013 après s'être tapé sa réserve en 2010-2011 et 2011-2012. En terme de résultats, c'est quasiment l'équilibre parfait car chacun gagne chez soi (tout du moins en réserve). Mais après être monté en 1ère Division suite à l'interdiction de montée de St-Jory, les cornebarrilins devraient être tout gentils avec nous...

Mondonville II
Décidémment, les saint-joryens sont abonnés aux clubs de cette zone puisqu'après Merville II et Cornebarrieu II, voilà Mondonville II ! Et après la rouste reçue lors d'un amical au coeur du mois d'août (défaite 6-2), les saint-joryens auront à coeur de se venger et de revenir à Mondonville le couteau entre les dents ! Non, on déconne car les relations entre les deux clubs sont plutôt amicales et si ce n'était pas le cas, il n'y aurait pas autant de matches amicaux qui seraient organisés entre les deux clubs. Et pour renforcer ces liens amicaux, chacun laisse gagner l'autre à domicile, une tradition qui perdure depuis 2010-2011. Mais peut être que maintenant que l'équipe fanion mondonvilloise est en PL, la donne va changer. Aux Rougébleus de se tenir prêts !

Pucho UTD
C'est pas que l'historique des confrontations avec ce club soit énorme, mais chaque saint-joryen présent la saison dernière se souviendra du "terrain" pitoyable de La Ramée sur lequel évolue cette formation. "Terrain" est un terme que l'on ne peut utiliser pour parler de cet espace qui faisait office d'aire de jeu tant les trous, creux ou touffes d'herbe à vache s'avèrent même dangereux pour la pratique du football. Les plus à plaindre sont tout de même les joueurs de Pucho qui doivent évoluer toute la saison sur cette surface et qui leur permet d'accrocher quelques beaux trophées à leur tableau de chasse. St-Jory II en fait partie avec une méritoire défaite (5-3) suivie d'une autre défaite au retour à St-Jory (3-4). Avantage donc aux "clopes" (ou "mégots") de l'United puisque c'est vraisemblablement la traduction adéquate de "Pucho" en espagnol....rien à voir avec le gorille de leur écusson... quelqu'un leur a déjà dit ??

Des retrouvailles !

Brax II
Té, y'avait longtemps qu'on avait pas croisé les braxéens sur un terrain de foot ! C'est que depuis que l'ESE est retombé en Promotion 1ère Division (2012-2013), Brax est parvenu de son côté à se maintenir clopin-clopant en 1ère Division. Et du côté des réserves, il faut remonter à 2011-2012 pour retrouver leur trace. Comme d'habitude, Brax était venu emmerder St-Jory chez lui en l'emportant (2-3) avant que les Rougébleus ne viennent un peu se venger en accrochant le nul (2-2). Depuis on commençait à s'inquiéter de ne plus pouvoir rencontrer sur un terrain de foot nos copains préférés, ceux avec qui chaque match prenait une tournure dramatique, ceux avec qui chaque empoignade faisait flamber la main courante, bref ceux contre qui on ne souhaitait surtout pas perdre (quitte à se fritter un chouïa) même si certains faisaient de l'huile dans les vestiaires. Aaah, il y a des clubs comme ça (Verfeil, Brax, Baziège...) avec lesquels on tisse des liens privilégiés et que l'on aime refaire vibrer à l'occasion. Mais bon, tout ça c'est du passé, n'est ce pas Sébastien Pérez ?

De la découverte !

Taoupats de Daux
Avec un nom pareil, cette formation nous apparaît déjà fort sympathique et il nous tarde déjà d'aller à sa rencontre, comme lorsqu'on déniche un coin sympa et convivial lors d'un road-trip ! Car si la curiosité vous a déjà amenée à consulter les résultats et classements des autres poules, vous avez forcément déjà aperçu le nom de cette équipe et cela vous a forcément interpellé. Jamais St-Jory n'a joué cette équipe de Daux qui frôle régulièrement la montée en Promotion de 1ère Division. Un adversaire à prendre au sérieux donc car même si "Taoupat" signifie "taupe" en vieux patois, ses joueurs ne sont pas myopes pour autant ! Et paf !, pour le plaisir de la découverte, un petit article pour en apprendre plus : La légende des Taoupats.

De l'exotisme !

Cadours
Mille dieux ! Ce sera l'occasion d'aller faire le plein d'ail violet de Cadours ! Certains vont au Pas de la Case acheter des clopes (les pucho united sans doute) et du pastis, d'autres vont à Cadours chercher de l'ail dans cette véritable capitale d'un produit AOC de notre terroir qui.... quoi ? vous vous en foutez de tout ça ? Oui, bon, c'est vrai on est là pour parler foot après tout. Alors Cadours, c'est 30 bornes de route pour aller dans un petit stade de campagne pas terrible pour affronter une équipe qui joue en vert fluo. Bon, pour la couleur, c'était en 2011-2012, dernière rencontre avec ce club qui avait tourné à l'avantage des saint-joryens (3-0; 3-6). Depuis ça a peut être changé pour la couleur, le club s'est structuré en s'appuyant sur ses 63 ans d'existence (il y même une section féminine) et la convivialité est le maître mot d'un club qui s'avère avant tout familial. Un peu comme St-Jory, non ?

St-Lys II
Malgré la constitution de poules par répartition géographique, les saint-joryens n'échaperont pas à un joli déplacement de 45 kilomètres environ. Même si ce long déplacement un samedi à 18h en fera caguer plus d'un, ce sera l'occasion de découvrir un nouvel adversaire et un nouveau terrain puisque les Rougébleus n'ont jamais eu affaire aux saint-lysiens. Une possibilité pourtant prévue sur la saison 2012-2013 mais St-Lys avait déclaré forfait général dés le début du championnat. Espérons que cela ne se reproduira pas cette saison car déjà qu'il n'y que onze équipes dans la poule, cela ferait une petite saison en cas de nouveau forfait.

Un soupçon de ville !

Toulouse Lardenne II
Avec tous ces déplacements champêtres, il manquait un peu déplacement en banlieue toulousaine pour pouvoir tranquillement se polluer les poumons. Pucho UTD évoluant à la zone verte de La Ramée, c'est donc à Toulouse Lardenne II qu'échoie l'honneur d'être le représentant toulousain de la poule. Et Lardenne, hormis un tour de coupe par-ci par-là, il y a belle lurette que l'on ne les a plus croisé en championnat et l'équipe réserve encore moins. Traditionnellement, il s'agit d'un adversaire plutôt coriace qui vise le haut de tableau mais qui peut se révéler inconstant dans la saison. Car comme toute équipe toulousaine qui se respecte, l'effectif sera variable en fonction des saisons australes.

LA surprise du chef !

Toulouse Bagatelle
Eh bah oui, alors que les poules de cette 2e Division avaient vu le jour le lundi 4 septembre, dés le lendemain elles s'en trouvent modifiées pour certaines. Et c'est donc le cas pour celle des saint-joryens qui pensaient avoir évités au maximum les déplacements dans l'agglomération toulousaine. En plus de se rendre à Lardenne, il faudra donc effectuer ce charmant voyage à Bagatelle. Une formation en cours de restructuration et que l'ESE a rarement eu l'occasion d'affronter sur un terrain de football. Même si bon, tout le monde connait au moins de vue le stade de Bagatelle....mais si, vous savez, c'est celui en bordure de rocade, au niveau de la sortie La Faourette....

THE DERBY !

Lespinasse II
Si l'équipe fanion aura son derby contre Castelnau II, l'équipe réserve ne sera pas en reste en héritant de Lespinasse II ! Depuis toujours, ces deux clubs se disputent l'hégémonie locale et chaque confrontation s'avère parfois tendue car chacun défend âprement son clocher. Déjà versé dans la même poule la saison dernière, les lespinassois prirent l'avantage avec une victoire à l'aller comme au retour (3-2; 4-0). Evidemment, depuis ses années de guerre froide entre les deux clubs, les effectifs ont changés, l'esprit de village s'est un peu évaporé et l'esprit de ce derby s'est également dissipé. Renforcés de nombreux joueurs et, pourquoi pas, encadrés par quelques anciens, le saint-joryen nouveau devra faire preuve de courage pour aller au front et obtenir des points lors de ce derby qui sera finalement le seul de la saison pour l'ESE !